Conférence

Les pédagogies alternatives : Quelles idées clés ? Quelle vision de l’enfant ? Quelle place des Parents ?

Jeudi 7 novembre à 20h30

Parc des Expositions de Pau – Salle Navarre  – Entrée libre

 

Soirée débat à 4 voix :

Olivier Kreuser et Gundula Hintzsche

de « L’Ecole de Présence » : Formation active pour familles en Montessori et Pikler Loczy.

 

Maria Montessori a donné une valeur très importante au jeu et a attribué une place centrale à l’autonomie dans l‘apprentissage. Elle a démontré la curiosité insatiable de l‘enfant avec un besoin naturel d‘apprendre s’il y a un cadre préétabli qui favorise un apprentissage libre et une présence non-directive des parents. Les 2 phrases clés de Montessori sont : “Aide-moi à faire seul“ et “Laissez-moi le temps

La contribution majeure de la pédiatre hongroise Emmi Pikler concerne le rôle essentiel que l’activité spontanée du bébé joue dans son développement. Il importe de ne pas le contrarier en faisant intrusion, en exposant par exemple le bébé à des postures qu’il n’a pas encore découvertes et qu’il n’est pas encore prêt à adopter, lui enlevant la joie de découvrir par lui-même et la confiance en ses propres capacités.

Daniela Hucher et Emilie Raisson

du « Jardin d’enfant l’Arc-en-ciel » : Accueil pour la petite enfance (jusqu’à 6 à 7 ans) à pédagogie Steiner-Waldorf qui se caractérise par :

  • Le respect pour l’individualité de l’enfant et en conséquence pour son propre rythme de développement,

  • La mise en place d’un rythme journalier équilibré, en particulier dans l’alternance de moments actifs et de moments plus tranquilles (favorisant la concentration).

  • L’importance pour l’éducateur d’offrir du temps d’activité de jeu libre et de stimuler la libre motricité.

Accompagner l’enfant c’est aussi lui permettre d’imiter, de nourrir son imaginaire et de faire des activités créatives. 

L’éducation du petit enfant vise avant tout à lui donner la santé, la joie de vivre et la confiance en soi, en l’autre, en ses capacités d’apprentissage !